Devenir Trader

Forex et Futures

Un accord entre Chypre et ses bailleurs de fonds (UE,BCE et FMI) est finalement intervenu dans la nuit de dimanche à lundi. Celui-ci permet d'éviter tout simplement la faillite du pays et sa sortie de la zone euro. Cela se fera cependant au prix de pertes importantes pour les créanciers de la 1ère banque du pays (Bank of Cyprus) et la fermeture de Laïki, 2ème banque du pays. La protection des dépôts en-deça de 100 000 € est bien assurée, ce qui est déjà un bon point. Par contre, les dépôts de plus de 100 000 € seront bloqués et participeront à la recapitalisation nécessaire du secteur bancaire. Les détenteurs d'actions, d'obligations pour un montant supérieur à 100 000 euros € également touchés.
L'idée d'une taxe sur tous les dépôts bancaires, prévue dans le premier plan de sauvetage de Chypre a donc été définitivement mise de côté. Elle avait provoqué une colère importante chez les chypriotes et avait d'ailleurs été rejetée par le Parlement chypriote.
La nervosité reste encore palpable dans ce pays où il y a beaucoup de manifestations de colère et où les banques restent toujours fermées, et cela depuis plus de 10 jours. Toutefois, cet accord devrait un peu apaiser les marchés financiers et diminuer la pression sur l'euro.
Il faut toutefois rester prudent car la volatilité risque de rester sur le marché du  Forex et particulièrement sur la paire de devises eurusd. Ce nouveau coup dur montre qu'il existe dans la zone euro plusieurs pays en grande difficulté et qui n'auraient pu survivre sans l'aide de leurs bailleurs de fonds.

Le plan de sauvetage européen lancé pour Chypre a de quoi surprendre la plupart des observateurs, en ce sens qu'il s'agit de la première fois qu'en échange d'un prêt par les bailleurs de fonds de Chypre (dont la BCE), une contre-partie est directement demandée aux résidents chypriotes, à savoir une taxe exceptionnelle de 6,75% sur les dépôts bancaires sous 100 000€ et 9,9% au delà de ce seuil. Il s'agit d'une solution assez radicale qui permettra de récupérer autour de 5,8 milliards d'euros.
Ce plan de sauvetage fort impopulaire doit encore être approuvé par le parlement chypriote qui devait se réunir normalement ce lundi dans l'après-midi. Suite aux discussions vives au sein de celui-ci, le vote sur le plan de sauvetage a été reporté à mardi.
Le président chypriote Nicos Anastasiades a assuré dimanche que ce plan de sauvetage, malgré ses conditions très dures, était la solution "la moins douloureuse" pour le pays, tout en espérant que l'Eurogroupe procède à des amendements au niveau de ses décisions pour limiter l'impact sur les petits épargnants.
Chypre est le cinquième pays de la zone euro à se voir octroyer une aide internationale, mais la décision radicale et inattendue de taxer tous les dépôts bancaires a mis l'ensemble des banques de la zone euro sous pression. Est-ce que l'impact sera fort ou non? Il est trop tôt pour le dire.
Su le marché des changes, l'euro est également sous pression ce lundi 18 mars. La paire de devises eur/usd fort suivie par l'ensemble des traders forex est d'ailleurs repassée sous le seuil des 1,30.

Il s'agit d'un niveau technique très surveillé par les traders forex pros et particuliers qui utilisent l'analyse technique dans leur trading. Sur le graphique journalier de l'eurusd, on peut observer cette zone de support autour de 1.30 qui a déjà été testée à plusieurs reprises par la passé et ce depuis fin 2010. Si elle venait à être cassée de manière bien nette, une accélération baissière pourrait avoir lieu. Nous n'en sommes par encore là car pour le moment, l'eur/usd tient toujours sur ce niveau de prix. Le combat a été assez acharné cette semaine entre les acheteurs et les vendeurs. Cela se termine par un match nul car aucun des 2 camps n'est parvenu à l'emporter nettement sur l'autre. Un quasi Doji s'est formé au niveau hebdomadaire cette semaine, signe d'hésitation sur la paire de devises eur/usd.

 

L'indice vedette américain, le Dow Jones s'est établi à un record historique ce mardi, dépassant des niveaux plus observés depuis 5 ans. Il y a un regain d'optimisme des traders en la croissance américaine. Le Dow Jones a clôturé aujourd'hui à 14 253 points, dépassant ainsi son précédent record établi le 9 octobre 2007 (14 164 points). On assiste tout de même à une formidable remontée des marchés depuis mars 2009, au moment où les indices étaient aux plus bas suite aux dégâts causés par la crise des subprimes.
L'enthousiasme des traders US a été alimenté mardi par la diffusion de bons indicateurs en Chine et aux Etats-Unis. Pékin a d'ailleurs annoncé un objectif de croissance à 7,5% pour 2013.
Les traders du monde entier pensent aussi que la réserve fédérale américaine va poursuivre encore pendant une longue durée sa politique d'assouplissement monétaire, ce qui est très favorable pour les marchés.