Devenir Trader

Forex et Futures

Il s'agit d'un niveau de prix à partir duquel le scénario de trading est considéré comme invalidé et la position clôturée. Il s’agit en quelque sorte du « bras armé du trader ».
Une fois rentré en position, l’objectivité dont vous faisiez preuve avant d’être en position a tendance à s’envoler une fois rentré dans le marché et vos propres capitaux engagés. Quand vous êtes en position, il est difficile de rester rationnel !
Le stop de protection permet de dire objectivement que la logique dans laquelle se place une opération n’est plus la bonne. Le stop de protection a donc 2 principales raisons d’être :

  • Le stop impose une discipline qui est essentielle dans une méthode de trading.
  • Le stop sera aussi un véritable outil de gestion pour être rentable sur le long terme.

Il vous permettra de limiter notamment vos pertes si votre trade va contre vous. N’oubliez pas le vieux diction qui dit « Laisser courir ses gains et couper ses pertes ».

Les traders sérieux placent leur stop dès le moment où ils initient une transaction. Au fil du temps, les stops doivent être réajustés pour limiter le montant de capital placé à risque et protéger une plus importante portion des gains qui n’ont pas encore été pris. Le stop doit être déplacé dans un seul sens : celui de la transaction.
Bien que nous espérons tous qu’un trade va bien marcher, le stop est un élément tangible qui permettra au trader de s’assurer de ne jamais s’accrocher trop longtemps à de faux espoirs.
Quand vous êtes long, vous pouvez laisser votre stop en place ou le remonter mais jamais l’abaisser. Quand vous êtes short, vous pouvez laisser votre stop en place ou l’abaisser, mais jamais le remonter. Donner un peu de mou à une position perdante est un jeu où on ne gagne jamais. Si votre position ne va pas dans le bon sens, cela montre que votre analyse avait des défauts ou bien que le marché a changé. Dans ce cas, il vaut mieux s’échapper sans trop tarder.
Apprendre à placer un stop est un peu comme apprendre à conduire prudemment. La majorité des gens apprennent les mêmes techniques et chacun ensuite les ajuste de façon à ce qu’elles conviennent à leurs styles personnels.

Règles de base pour placer vos stops sur le forex

Ordre de « stop loss »

Il s’agit du stop initial de protection ou du stop d’urgence fixant votre perte maximale acceptable. Il peut être par la suite déplacé afin de réduire votre niveau de perte potentielle. Vous devez le placer au moment où vous rentrez en position. Un stop ne vous mettra pas à l’abri d’une mauvaise méthode de trading. Ce qu’il fera au mieux sera de ralentir les dommages.
Un ordre de « stop loss » limite votre risque même s’il ne fonctionne pas toujours. Parfois, les prix font des gaps passent au travers de tels stops. Un stop n’est pas le meilleur outil possible mais c’est le meilleur outil de défense à votre disposition.
Quand vous passez long, placez votre stop de protection au-dessous du niveau de support le plus récent. Quand vous passez short, placez votre stop de protection au-dessus du dernier niveau de résistance. Evitez de vous lancer sur toute transaction où un stop logique mettrait en péril plus de 2% de vos capitaux destinés au trading.
Un stop de protection « technique » est un stop qui est placé dans le marché en tenant compte de l’environnement technique de la paire de devises. Un stop de protection « money management » est un stop qui est placé dans le marché avec pour seul objectif de limiter votre perte à un certain montant que vous vous êtes fixé dans votre méthode de trading. Il vous faut combiner les deux afin de trouver un niveau judicieux de stop sur l’action que vous tradez.
Il est important d’avoir une limite de perte acceptable fixée à un certain pourcentage de votre capital trading mais le placement du stop pour limiter vos pertes doit se faire en tenant compte de l’environnement technique de la paire de devises que vous avez décidé de trader.

Ordre de « point mort »

Les toutes premières heures ou journées si vous faites plutôt du swing trading ( trading sur quelques jours) qui suivent votre entrée sont les plus délicates.
Imaginons que vous ayez trouvé une transaction intéressante et placé votre ordre. Cet ordre a été exécuté, et vous avez placé un ordre de stop loss. Au début, la marge de manœuvre est assez faible mais il est important de vous relaxer et de faire confiance à votre méthode de trading. Dès que les prix commencent à aller dans votre sens mais avec une certaine distance par rapport à votre prix d’entrée, déplacez votre stop au niveau de votre point mort c’est à dire au niveau de votre prix d’entrée ou un peu au-dessus (position longue). A partir de ce moment-là, vous vous retrouvez dans un situation de gestion de gain (psychologiquement très confortable !). Votre charge émotionnelle est réduite. Désormais, vous avez le choix entre réaliser une opération blanche ou gagner plus d’argent, et non plus entre prendre une perte ou marquer un gain.
En règle générale, les prix doivent s’éloigner de votre point d’entrée d’une certaine distance avant que vous ne puissiez déplacer votre stop au niveau de votre point mort sur l’opération. Il faut du discernement et de l’expérience pour savoir quand le faire.
Quand vous déplacez un stop jusqu’à votre niveau de point mort, vous accroissez votre risque d’être sorti sur un faux signal. Les traders débutants s’en veulent souvent d’avoir laissé de « l’argent sur la table ». De nombreux traders débutants ne se permettent qu’un seul point d’entrée sur une transaction. Il n’y a rien de mal à reprendre une transaction après avoir été stoppé une première fois. Les traders expérimentés continuent de tenter une entrée jusqu’à ce qu’ils attrapent un bon point d’entrée, tout en respectant leurs paramètres de money management (gestion du risque).

Ordre de « protection des gains »

Alors que les gains continuent d’avancer dans votre sens, vous devez protéger vos positions gagnantes qui sont toujours ouvertes. Vous pouvez laisser courir vos gains au-delà d’un niveau cible que vous vous étiez fixé dans le marché. Dans ce cas, il est intéressant de remonter votre stop au fur et à mesure de l’avancée de votre paire de devises (descendre si vous êtes short). Soit vous le fixez vous-même selon l’environnement graphique de votre paire soit vous utilisez un « trailing stop ». Celui-ci a pour particularité (si trade long), d'augmenter proportionnellement au cours de la paire de devises et de se bloquer dès que le cours redescend. A titre d'exemple, imaginez que vous ayez une position longue sur l'eur/usd à 1,2500 et que vous décidez de placer un trailing stop à 1,2400. Si le cours de ma paire de devises augmente à 1,2520, alors votre stop augmentera à 1,2420. Si par après, le cours rechute, votre ordre stop restera à 1,2420.

Commentaires   

 
0 #1 J de Mérode 19-01-2013 20:37
Merci pour ces conseils
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir