Devenir Trader

Forex et Futures

La tendance

Avant de parler plus en détail du retournement ou de la continuation de tendance, il est important de d’abord définir ce qu’est une tendance. Il s’agit d’un mouvement sur les cours assez régulier et soutenu dans un sens déterminé, sur une certaine période de temps. Ce mouvement peut être soit à la hausse (tendance haussière) soit à la baisse (tendance baissière). Mais, il y a une troisième possibilité : un marché sans tendance c’est-à-dire que le marché ne monte ni ne baisse franchement. On observe dans ce cas un mouvement latéral des cours sans grande amplitude de variation. Il s'agit de zones de "trading range", qui sont des oscillations entre une zone de support  et de résistance, généralement horizontale.
Le fait de savoir si nous sommes dans un marché tendanciel ou dans une phase sans tendance est une des clés de la réussite en trading. En phase sans tendance, le trader a tout intérêt à acheter sur les supports et à vendre sur les résistances tandis qu’en marché tendanciel il peut être également intéressant de jouer les cassures de ces résistances et supports. Les outils d’analyse technique utilisés pour appréhender et exploiter ces marchés ne seront pas les mêmes. Il est également important de savoir qu’une tendance se définit par rapport à une unité de temps déterminée, et ce qui peut paraître sans tendance sur une longue échelle peut paraître tendanciel sur une unité de temps plus courte. Par ailleurs, au sein d’un marché directionnel survient assez fréquemment des périodes de consolidation non directionnelles, qui permettent au marché de reprendre son souffle avant une nouvelle accélération dans le sens de la tendance initiale.
Les marchés financiers connaissent par essence des tendances. Cependant, reconnaître une tendance n’est pas toujours facile. Ainsi, dire qu’une tendance est haussière parce que l'euro monte face au dollar US est un peu simpliste. La réalité est qu’une paire de devises (comme l'eur/usd) qui évolue en tendance haussière ne passe  pas d’un point A à un point B en ligne droite. Comme il en est des cycles de la vie, avec des phases d’activité et de repos, le comportement des marchés financiers en tendance connaît des cycles : des phases d’avancée et des phases de repos, souvent en déclin.

Tendance haussière

Une tendance haussière est une succession de nouveaux plus hauts lors des avancées et de moins bas lors des consolidations. A partir du moment où la paire de devises n’est plus capable de créer un nouveau plus haut à la sortie d’une consolidation, et qui de plus enfonce le plus bas de correction précédent, il y a tout lieu de penser que la tendance a cessé d’exister. Cela ne veut pas dire que cette tendance va systématiquement se renverser : le cours de la paire de devises peut également évoluer dans une fourchette de prix assez étroite durant une certaine période de temps, donnant un aspect d’horizontalisation de la courbe appelée aussi dérive latérale. Le graphe ci-dessous vous montre le schéma théorique idéal d’une tendance haussière : la courbe monte par paliers, chaque phase de consolidation est suivie par un nouveau plus haut, et le bas de chaque nouvelle consolidation est toujours plus haut que le précédent.

Figure chartiste de tendance haussière

 

Ce graphique est la représentation schématique d’une tendance haussière. Nous pouvons voir la succession de nouveaux plus hauts marqués par des chiffres impairs suivis par des phases de consolidation représentées par les chiffres pairs. Tant que les chiffres impairs marquent de nouveaux plus hauts et que les chiffres pairs décrivent une succession de moins bas, nous restons en tendance haussière par définition.
Par contre, au point A, survenant après la consolidation (8), il n’y a pas de dépassement du plus haut précédent (7). Par ailleurs, en B, le dernier plus bas de consolidation (8) a été enfoncé. Le comportement de la courbe des prix aux points A et B est en faveur de la fin de la tendance haussière, la paire de devises n’étant plus capable de former de nouveaux plus hauts et ne respectant plus les derniers plus bas de consolidation.

Tendance baissière

En ce qui concerne la tendance baissière, le raisonnement est le même mais inverse. Un tendance baissière est donc marquée par une succession de plus bas lors des phases de déclin. Lors des consolidations, appelées souvent reprise techniques,  le plus haut marqué ne doit pas déborder le plus haut de la consolidation précédente.
Donc, lorsque le marché sera incapable de former un nouveau plus bas et que les hauts des reprises techniques vont dépasser le haut des corrections précédentes, cela indiquera que la tendance baissière s’est épuisée, et nous pouvons alors observer, soit un renversement avec l’arrivée d’une tendance haussière, soit un marché en "trading range" c’est à dire sans tendance.
Une tendance baissière est donc une succession de nouveaux plus bas lors des déclins, et de nouveaux moins hauts lors des reprises techniques.
Figure chartiste de tendance baissière

Ce graphique est la représentation schématique d’une tendance baissière. Nous pouvons voir une succession de nouveaux plus bas marqués par des chiffres impairs suivis par des phases de rebond de cours appelées reprises techniques représentées par des points hauts marqués par des chiffres pairs. Tant que les chiffres impairs marquent de nouveaux plus bas et que les chiffres pairs font apparaître  une succession de moins hauts, nous restons en tendance baissière par définition.
Par contre, au point A, survenant après le rebond technique (8), il n’y a pas d’enfoncement de plus bas précédent (7). Par ailleurs en B, le dernier plus haut de consolidation (8) à été dépassé à la hausse. Le comportement de la courbe des prix aux points A et B est en faveur de la fin de la tendance baissière, la paire de devises n’étant plus capable de former des nouveaux plus bas et ne respectant plus les derniers plus hauts de consolidation.

Mots-clés: